Rechercher

Comment être heureux ? "Devenir soi", une voie du bonheur, exigeante et libératrice.

Tout individu a en lui le potentiel de son devenir. Il a la faculté de l'incarner ou non. Cela dépend de deux facteurs :


1) la faculté de ressentir et percevoir à travers les 5 sens et l'intuition. Cela demande de développer du discernement.


2) la capacité d'action, cela demande de développer du courage, de la volonté et de la persévérance.


Je vais vous exposer ci-dessous, quelques clés pour oser devenir soi, oser cheminer, oser affronter la légitimité parentale et sociale afin de se réaliser.


© Pexels.com - Devenir soi est un chemin qui nous guette tous, un jour ou l'autre, et que des sagesses multimillinéraires nous aident à réaliser.



Etape 1 : S'écouter pour se libérer du schéma parent-enfant


"Devenir soi" s'apprend, parce que toute notre enfance nous avons appris à devenir ce qu'un autre, une figure parentale, voulait. Nous pouvons d'ailleurs maintenir inconsciemment ce schéma en choisissant un compagnon autoritaire et contrôlant. Nous pouvons rester prisonnier de ces schémas jusqu'au mi-temps de la vie, ou toute une vie.


Se libérer de la croyance que s'écouter c'est mal

Devenir soi, commence en développant l'écoute de soi. Pour certains d'entre nous cela a pu être facilité par le vécu et nos relations avec nos figures parentales. Pour d'autres cela a pu être compliqué par de la violence et de la souffrance.


Si vous accordez peu de crédit à vous-même, si vous souffrez, il se peut que vous doutiez de l'intérêt de vous écouter. Il se peut que vous pensiez que cela est un acte égoïste et faible. Vous penserez probablement cela, parce que c'est ce que des personnes, elles-même en souffrance à un moment de leur vie, ont pu vous formuler, dans l'espoir de maintenir une emprise sur vous, afin de se libérer elle-même de la souffrance. Cela est un grand et malheureux classique : à défaut de mettre notre puissance en nous, nous cherchons à l'exercer sur autrui.


© Pexels.com - Aimer, c'est être prêt à perdre l'autre. S'aimer, c'est être prêt à perdre l'image à laquelle on s'attache, pour cheminer vers notre Etre.



Se libérer de relations toxiques

Toute personne suffisamment en paix avec elle même, cultivant une relation saine, vous souhaitera d'apprendre à faire des choix qui soient bons pour vous. Aimer ce n'est pas vouloir que l'autre agisse pour nous faire plaisir. Aimer l'autre, c'est vouloir qu'il développe cette écoute de lui pour rayonner et s'épanouir. Aimer, c'est être prêt à perdre l'autre. S'aimer, c'est être prêt à perdre l'image à laquelle on s'attache, pour découvrir notre Etre, notre véritable puissance.


La souffrance peut être un fabuleux tremplin pour accoucher de soi

Il se peut que les Hommes souffrant plus, développent une intelligence intrapersonnelle plus aiguë, leur donnant un avantage pour avancer sur ce chemin d'accouchement de soi, par nécessité, afin de se libérer de schémas toxiques. C'est en cela qu'une souffrance peut-être bénéfique. Cela ne veut cependant pas dire que souffrir est une condition nécessaire pour devenir soi.


© Pexels.com - Devenir-soi c'est agir, en investissant dans le courage pour surmonter la peur, en investissant dans la persévérance et la foi pour patienter afin de voir les premières graines semées dans le désert pousser.



Etape 2 : Agir pour s'épanouir et développer l'estime de soi


Ca y est, vous développez l'écoute de vous-même ? Lancez-vous ! Aucune école ne peut remplacer l'expérience. Aucune école ne forme à devenir soi. Par contre des chemins de sagesses avec des maîtres y mènent, alors entourez-vous. Certaines psychothérapies existentielles facilitent aussi ce chemin, comme la psychothérapie d'influence jungienne, alors entamez un chemin psychanalytique jungien.


"Agir ? Oui mais j'ai peur, oui mais j'ai des contraintes tu comprends, oui mais..." Notre capacité à nous trouver des raisons pour ne pas agir est extraordinaire, et cela tient à une dimension qui nous constitue, et qui se prend souvent pour ce qu'elle n'est pas. Il s'agit du mental, de notre égo. Notre ego est guidé par la peur et cherche la sécurité. La sécurité est ce qui mène à l'ennui et à la souffrance de l'âme.


© Pexels.com - Le mental n'existe que dans le passé et le présent. Il veut tout calculer et tout prévoir. Sous l'emprise de l'égo, son leitmotive, c'est la sécurité car il a peur. Si vous le laissez agir, il vous empêchera d'avancer pour vous réaliser. Alors apprenez à faire alliance, et apprenez à le connaître pour le comprendre et le rassurer.



Se libérer de la peur que nous raconte notre mental

Le mental n'existe que dans le passé et le présent. Il veut tout calculer, tout prévoir. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas l'écouter, bien au contraire, cela veut dire qu'il faut d'abord développer son discernement (étape 1) puis ensuite mettre en avant le courage, l'audace, la persévérance et la foi pour agir (étape 2). Devenir soi est un chemin qui peut paraître effrayant. C'est pour ça que ceux qui ont le plus de chance d'y parvenir sont ceux qui souffrent, car le présent est tellement inconfortable, que quitte à avoir mal, autant avancer.


© Pexels.com - C'est parce que ce chemin est difficile, que de tout temps des sagesses atemporelles guident les hommes à accoucher d'eux-mêmes.



Se raccrocher à des sagesses atemporelles pour oser devenir soi

C'est aussi parce que ce chemin est difficile que de tout temps des sagesses atemporelles guident les hommes à accoucher d'eux-mêmes.


Prenons le mythe de Moïse d'un point de vu symbolique :

1) Décider de quitter l'Egypte, sur la base d'une intuition, d'un ressenti, d'une voix intérieure, peut paraître complètement fou pour qui n'est que guidé par la raison pure (le mental et l'égo), et pour qui n'a pas accès à l'écoute de soi. Du point de vu d'un esprit peu expérimenté et étroit, cela ne fait pas sens de quitter une civilisation qui en façade possède toutes les richesses du monde. Pourtant notre époque contemporaine, nous démontre à quel point certaines institutions peuvent paraître brillante en façade et être vide d'âme et de vie à l'intérieure.


2) Pour qui est en chemin, quitter une oasis pour marcher sur une terre aride, inconnue est difficile même si au début l'intuition et la foi peuvent être très présentes. Dans ce nouveau monde, tout est à construire, non pas par la volonté d'autrui mais bien par sa petite voie intérieure. Ce chemin est exigeant, encore plus le jour où l'on ne sent plus cette connexion intérieure. La peur de l'égo peut alors revenir avec force nous chambouler tête coeur et corps. Douter en chemin est normal et inévitable, alors lorsque ça arrive, prenez votre temps pour rétablir cette connexion à vous même. C'est l'occasion de clarifier certaines choses avec soi et de continuer à grandir.


En synthèse :

C'est en agissant, à l'écoute de soi, par l'expérience et la pratique, que l'on développe pleinement notre talent et potentiel, et que l'on offre au monde le meilleur de nous-même.


© Charles CROUZAT - "Je n'ai pas choisi de devenir psychologue, psychothérapeute et coach parce que j'ai eu une enfance heureuse. Pourtant, je suis profondément heureux d'avoir vécu ainsi."


Charles Crouzat : Votre psy à Lille et coach certifié


Si j'ai choisi de devenir psychologue, psychothérapeute et coach, ce n'est pas par hasard. J'ai du guérir de nombreuses plaies invisibles. Et je porte des cicatrices.


J'ai très tôt cherché à comprendre l'origine de la violence. C'est autour de l'âge de 7 ans que j'ai commencé à comprendre qu'elle était liée à une incapacité pour l'un et l'autre des protagonistes de saisir la réalité subjective de l'autre. J'ai alors compris que le mal est banal, mais que les conséquences sont réelles et terribles.


Ce chemin, pour rien au monde j'en voudrais un autre. Il m'a permis de devenir ce que je suis, et chaque jour, le travail que j'effectue avec ma clientèle au cabinet, me permet d'affiner certains apprentissages et d'en extraire l'essentiel pour vous aider à cheminer. Je chemine moi-même encore et toujours. Je varie les psychothérapies et explore aujourd'hui, après l'analytique et le cognitivisme, des thérapies beaucoup plus corporelles et existentielles. Je dépasse peurs et craintes. J'ai symboliquement "tué le père", comme dirait Freud, en devenant et exerçant pour moi le plus beau des métiers au monde, pour lequel j'ai du me libérer de nombreux aprioris qu'entretenaient mes parents. Je deviens chaque jour, en me délestant de croyances, en agissant à l'écoute de ma petite voie intérieure, et c'est cela qui me permet d'être heureux.


Pour me consulter vous pouvez prendre RDV directement en ligne avec votre Psy à Lille, ou bien m'appeler au 06 51 57 81 18. Je vous accompagnerai en vous permettant de vous accueillir où vous en êtes, en prenant conscience de points clés dans votre façon de fonctionner, et en utilisant des outils plus concrets qui vous permettront de vous aider à mieux comprendre votre fonctionnement psychique (inventaires de personnalité, évaluation comportementale...).


#Psychologie #Psychanalyse #Philosophie #Spiritualité