Contactez moi

Charles Crouzat

4 rue du chevalier Français,

59800 Lille 

(métro St Maurice Pellevoisin)

 

Prenez RDV en ligne, appelez-moi, ou envoyez-moi un message par la boite de contact ci-contre.

  • Facebook

Quelle différence entre un Psychologue, un Psychothérapeute et un Psychanalyste ?

October 31, 2019

Au début il y avait les philosophies, et les religions. Ces deux disciplines avaient, et ont encore pour but d'accompagner l'homme dans son développement.

 

Puis il y a eu la psychanalyse, la psychologie, et toutes sortes de psychothérapies.

 

Nous verrons ici que l'homme est corps et esprit, puis nous développerons la différence entre les 3 métiers : psychanalystepsychologue et psychothérapeute.

 

Antonio Canova, Psyché ranimée par le baiser de l’Amour, 1787-1793, Marbre, Paris, Musée du Louvre © 2010 Musée du Louvre / Raphaël Chipault

 

L'homme est duel*. Nous distinguons ici :

 

1) Le corps physique, celui que l'on cultive par la gymnastique.

2) Le corps psychique, que l'on appelle aussi esprit du grec psykhé, celui que l'on développe par l'éducation et les arts.

 

Le premier, le corps physique, est évident et visible. On voit tout de suite le corps d'un individu, on le sent, on le touche, on l'entend. Tous nos sens permettent de le saisir. On sait dire si on le trouve beau ou laid. On sait tout de suite si quelque chose ne va pas, qu'un bras est cassé ou abimé. Si le corps va mal, on va le soigner chez le médecin, ou encore chez le kinésithérapeute, l'ostéopathe.

 

Le second, le corps psychique, est moins évident et invisible. Avant d'avoir pris le temps d'écouter quelqu'un, on ne sait pas dire de quel esprit il est fait. Si on souffre de maux psychiques, ils sont souvent invisibles de notre entourage, et nombre d'entre eux peuvent nous dire "mais pourquoi ne vas-tu pas bien, il n'y a pas de raisons voyons". Notre entourage peut souvent se sentir dépourvu. Il y a aussi un tabou social autour du fait de prendre soin de son corps psychique. Cependant, cela semble être de moins en moins le cas avec la croissance rapide du développement personnel depuis quelques décennies.

 

L'être humain est donc un individu doté d'un corps et d'une psyché. Les deux sont indispensables, comme le dit l'adage populaire "un esprit sain dans un corps sain".

 

Alors comment prendre soin de son corps psychique ?

 

 

 

Le psychanalyste

 

Au 19ème siècle, le Dr Breuer, a suivi Nietzsche pour le soigner de ce qu'une amante, Lou Salomé**, appelait un chagrin d'amour et une dépression. Breuer soignait Nietzsche par la parole et l'écoute. Ces travaux ont contribué a influencer Sigmund Freud, qui fréquentait Breuer. Après s'être intéressé à l'hypnose, Freud a développé la "talking cure", l'art de guérir par la parole. Il la pratiquait principalement auprès de certaines femmes, qu'il diagnostiquait, à l'époque, d'un mal qu'on nommait l'hystérie (ce que l'American Association de Psychiatrie, AAP, appelle aujourd'hui un trouble de la personnalité histrionique). Avec la pratique le Dr Freud s'est rendu compte qu'il était plus efficace que ce soit le patient qui guide lui-même le processus de guérison, que le praticien. (Sédat, 2006) C'est pour cela que le psychanalyste influence peu et donne peu de conseils. Le choix du praticien n'est pas neutre, et la notion de transfert et de contre transfert est au coeur de la pratique. Freud nommait sa discipline la psychologie analytique, ou encore la méta-psychologie.

 

Sortant déjà des sentiers battus des médecins de l'époque, Freud a pris des risques. Il a entre autre défendu le fait qu'il n'est pas nécessaire d'être médecin pour être psychanalyste. Ce n'est pas parce que l'on est médecin que l'on peut pratiquer la psychanalyse. 

 

Un travail important sur soi est aujourd'hui ce qui permet à des praticiens d'utiliser le titre de psychanalyste. Certains psychanalystes sont psychologues, ou philosophes (comme Erich Fromm).

 

Le "talking cure" de Freud a aussi fortement intéressé et influencé d'autres grands médecins, comme Adler et Carl Jung. Jung a nommé sa pratique la psychothérapie analytique. La différence avec Freud est complexe, et vient entre autre d'une différence que l'on vulgariserait ainsi : pour Freud l'inconscient est une sorte de poubelle (refoulement), là où pour Jung l'inconscient est le siège des ressources. La vision jungienne est plus existentielle, et proche des philosophies orientales.

 

Dolto, en 1983, distinguera la psychologie clinique de la psychanalyse en disant que la première sert aux personnes en danger, là où la seconde est un chemin en vue d'une guérison. Je complète en disant que la psychanalyse est un chemin de travail pour se réaliser dans sa vie.

 

 

Le psychologue

 

La psychologie clinique s'est développée, grâce à des professionnels comme Juliette Boutonnier, suite aux travaux de Freud, Jung et d'autres, des suites de la psychologie analytique (psychanalyse) autour des années 1950. L'idée était de quitter une psychologie expérientielle pour tendre vers une psychologie plus scientifique et "plus vraie". Etymologiquement, psychologie vient de psyché, esprit ; et de logos qui signifie le savoir, la connaissance. La psychologie s'est donc développée comme une discipline visant à extraire les grandes lois qui régissent l'esprit humain, la psyché. Il s'agit d'un courant universitaire, qui voulait probablement synthétiser en quelques grands principes la psyché humaine.

 

La psychologie s'est aussi beaucoup développée dans le milieu professionnel avec la révolution industrielle, et l'organisation du travail Taylorienne et Fordienne, afin de savoir comment rendre plus productif un homme. Les psychologues étaient alors très recherchés, et très bien considérés. (Sarnin, 2016)

 

Il existe plusieurs courants de psychologie et différentes visions scientifiques et philosophiques. Comme dans tout courant il existe des dogmes, et la science se présente parfois comme étant très dogmatique, ce que Sheldrake illustre lorsqu'il dit que "les évangélistes des sciences et techniques ont réussi bien au-delà des rêves les plus fous des missionnaires chrétiens. Aucun système de pensée n’avait autant dominé l’humanité entière auparavant." (Sheldrake, 2012)

 

Vous pouvez trouver des psychologues qui se présentent plus comme des conseillers, des sachants, car ils ont étudiés et possèdent la connaissance des lois de la psyché. Vous trouverez des psychologues qui ont aussi étudié et qui ont une pratique qui vise plus au développement de pensée du sujet. Cette psychologie est plus humaniste, on y trouve notamment le psychologue Carl Rogers.

 

 

Le psychothérapeute

 

Le psychothérapeute est un thérapeute de la psyché, un praticien qui travaille et soigne le corps psychique.

 

La psychothérapie est une discipline qui pouvait être pratiquée aussi bien par des psychologues, des psychanalystes, des médecins. N'importe qui pouvait se prétendre psychothérapeute.

 

Depuis 2010, tous les nouveaux praticiens qui souhaitent employer ce titre, doivent être ou médecin psychiatre, ou alors détenir le titre RNCP de psychologue et avoir suivi 500h de formation en psychopathologie ainsi qu'un stage clinique. Devenir psychothérapeute devient très compliqué.

 

Charles CROUZAT - www.charlescrouzat.com

 

Qui suis-je en tant que praticien ?

 

Formé à la théorie de la psychologie "universitaire", dans l'attente de l'obtention de mon titre de psychologue et de la validation par l'ARS de mon numéro ADELI (intervention en entreprise en cours et rédaction de mémoire), je suis également formée par une école privée de philosophies et de psychothérapies comparées en vue d'obtenir le titre de psychothérapeute. Avant cela j'ai travaillé en tant que scientifique et possède un diplôme d'ingénieur français et un Master en Science britanique. Je suis également certifié executive coach (d'influence Gestalt), formé à la PNL et initié à l’hypnose ericksonienne.

 

Je pratique une psychothérapie humaniste (centrée sur la personne et existentielle) qui oscille entre l'analyse et le "ici et maintenant" de la Gestalt. De par mon hypersensibilité ma pratique est très proche du ressenti corporel et des émotions.

 

 

 

Références

 

(Sédat, 2006) Position du psychanalyste. Le Carnet Psy, 48 à 49.

 

(Sheldrake, 2012) « Réenchanter la science », Rupert Sheldrake, Editions Albin Michel, ©2012, p. 34

 

(Sarnin, 2016) Psychologie du travail et des organisations. Philippe Sarnin. 2e édition De Boeck | février 2016 | 214 pages

 

Etudes de psychologie clinique au Conservatoire National des Arts et Métiers,

 

* Certains diront que l'homme n'est pas duel, mais quaternaire, ou même septénaire, mais nous développerons cela dans un prochain article.

 

** Lou Salomé deviendra l'une des premières femmes psychanalystes.

Please reload

Recent Posts
Please reload

Join My Mailing List