Rechercher

La vie est thérapeutique : FAIRE doit nous permettre d'ETRE. Pourquoi sommes-nous moins heureux ?

Nous avons tous des blessures, des cicatrices inconscientes et invisibles que nous portons en nous. Nous mettons en place des mécanismes de défenses pour tenir, comme : soigner son image, faire plaisir, chercher à avoir toujours raison... mais aussi dénigrer l'autre, l'attaquer, le dévaloriser. Ces stratégies sont censées nous aider à nous confirmer que nous avons de la valeur et que nous sommes aimable.


Ces mécanismes de défense peuvent être fatiguant et nous user. C'est l'usure des mécanismes de défense qui font qu'un jour on ressent le besoin d'entamer un travail sur soi avec un coach, un psychologue, un psychothérapeute ou un psychanalyste. Parfois on entame aussi un travail sur soi parce qu'un proche nous dit "tu dépasses les bornes, faut que tu fasses quelque chose" ou encore "je me fais du soucis pour toi, je sens que tu as en toi beaucoup de choses à aller regarder".


Ce travail peut-être :

1) orienté action ou solution,

2) orienté pathologie.


Je vous conseille de privilégier l'approche orientée solution initiée par Carl Rogers. Je vais vous expliquer pourquoi ici.


© Chevanon Photography - Faire doit nous permettre d'être. C'est ainsi que la psychothérapie orientée solution peut vous aider. C'est aussi par la même logique que l'on peut dire que la vie est thérapeutique.


1er raison : on ne guérit pas d'un mal-être en portant toute son énergie dessus


Si vous pensez à votre mal vous ne ferez que le voir, et il occupera toute la place dans votre psychée (esprit). Vous direz alors "je cherche à m'en débarrasser et je ne comprends pas pourquoi je n'y arrive pas. Je n'arrive pas à lâcher prise !".


Si je vous dis "ne pensez pas au mot OVNI" vous êtes justement entrain d'y penser. Orienter la psychée vers l'action permet de sortir de l'enlisement. Car la santé ne vient pas de l'absence de la maladie, mais de la capacité à la sublimer, à l'alchimiser en vivant.


Tous les jours notre corps tombe malade, tous les jours une cellule est défaillante. Si nous sommes en bonne santé, c'est que notre organisme possède les ressources pour garder le dessus. Le travail thérapeutique et de développement personnel doit donc vous permettre de convoquer des ressources intrapsychiques pour vous permettre de FAIRE autrement et ainsi de faire évoluer votre ETRE.


Cependant il ne faut pas tomber dans le travers opposé, et refuser de voir le mal qui nous taraude. Le cheminement intérieur c'est comme avancer sur une corde entre refus et acceptation, pour se sublimer. Et n'oubliez jamais, nous avons le droit de tomber et de pardonner !


© Cottonbro - Le cheminement intérieur c'est avancer dans un équilibre instable entre refus et acceptation de ce par quoi nous sommes animés.



2ème raison : la façon dont nous vivons façonne ce que nous sommes. Nous sommes le fruit de la vie et de nos actions.


"Non un chantier de pierre, mais un chantier d'hommes." peut-on entendre des bâtisseurs de l'ancienne franc-maçonnerie du temps des templiers. Ce qui est dehors façonne le dedans, et ce qui est dedans façonne le dehors. Travailler la pierre façonne l'être, et l'être façonne la pierre. C'est l'arroseur arrosé. C'est le principe du Karma, loi multimillénaire encore très présente dans une grande partie des philosophies orientales.


Faites autrement, et vous deviendrez autrement. Autorisez-vous à quitter le mental pour Agir.


© Travailler la pierre façonne notre Etre. Et l'Etre façonne la pierre. Alors reliez le faire à l'être, reliez l'action à l'être, et vous deviendrez un être de Joie. Relier la dimension extérieure à la dimension intérieure, est la mission de toute voie spirituelle, c'est l'étymologie même du mot "religion" = religare = relier.


3ème raison : vous retomberez vite dans la croyance que vous n'y arriverez jamais.


On n'apprend pas à marcher en deux jours, ni à parler, ni à faire du vélo, ni à faire quoi que ce soit. Alors justement, gardez la foi en votre potentiel ! Cheminez entre l'écoute de ce que vous apprend votre corps et votre psyché, et en tournant cela vers une façon d'agir.


Dès le premier échec, très vite vous serez tenté de remettre en route ce mental qui vous dit que vous n'y arriverez jamais. Très vite vous pourriez être tenté de perdre foi en l'énergie et la dynamique qui animent toutes choses de ce monde, matière, anti-matière, énergie et non énergie... Cela est ok. Le travail que je vous propose ensemble est une alternance entre l'écoute de soi et la convocation de stratégies de mises en action.


© Pixabay - La vie est faite de cycles, d'éternels allers-retours, et c'est ainsi que vous pourrez cheminer entre écoute de soi et action.


Pourquoi sommes-nous moins heureux que des peuples qui possèdent moins ?


Cela arrive lorsque nous scindons le FAIRE de l'ETRE. Lorsque l'action ne permet plus de se réaliser, de se développer en tant qu'être spirituel. Nous le voyons bien dans notre quotidien, sur le lieu de travail. Si le travail nous permet plus de nous réaliser, de nous accomplir, parce qu'il ne fait plus sens ou parce qu'il ne répond plus à l'activité rêvée, nous le fuyons, nous nous désengageons.


Cela contribue à rendre l'organisation malade, car les salariés ne sont plus engagés. Nous le voyons bien chez les jeunes, ils investissent moins le travail que les anciens, et les anciens eux souffrent de ne plus pouvoir investir le travail comme ils pouvaient le faire autrefois. Le travail où l'on FAIT ne devient plus un lieu où l'on DEVIENT. Le travail lorsqu'il tombe malade se cantonne seulement à la tâche et non plus à l'accomplissement des individus. Le risque est que le travail devienne un lieu où l'on consomme pour soi, comme dans un navire qui est entrain de prendre l'eau et où "sauve qui peut".


© Charles Crouzat - Psy à Lille & Coach certifié HEC Paris - formé en psychologie universitaire du travail, en psychothérapies analytiques et humanistes.


Charles CROUZAT - Votre Psy à Lille & Coach certifié

Je me sens toujours fasciné par les conjonctions qu'il peut exister entre différentes disciplines, que ce soit entre les sciences physiques et du vivant, les philosophies, les théologies. Déjà en 1913 Carl Jung disait que nous avions trop cloisonné les différentes disciplines ; cela juste avant que la première grande guerre éclate et rebatte les cartes. Aujourd'hui nous avons besoin d'une renaissance qui soit à la fois philosophique, spirituelle, scientifique et technologique. Nous avons besoin de relier ces différentes disciplines, et cesser de les séparer.


Cela m'anime, et c'est aussi mon chemin, qui m'a amené, après avoir exercé en tant qu'ingénieur à exercer le métier psychologue, de coach et de formateur.


Mes tripes me poussent dans cette voie que je mène, parfois avec peur et doute. Je ressens à la fois un grand émerveillement par ce qui m'apparaît comme une évidence. Et je ressens également la peur d'être mal compris ou de mal me comprendre. C'est pour cela que je n'ai pas eu le courage en 2018 de publier mon premier livre, trop inquiet du regard des autres. Je suis aussi conscient que ma peur m'a empêchée d'énoncer clairement ce que mes tripes et mon corps m'amenaient à la conscience. Peut-être que derrière cette intuition du corps et du cœur je manque d'un certain vécu éclairé pour parler au cœur des hommes et non au mental. Agir en écrivant des blogs, m'aide à me transformer, et je sais qu'un jour je publierai, lorsque je verrai plus clair en moi.


La graine ne devient pas rose en une nuit... Le temps est un processus de maturation indispensable, aussi bien pour faire un gâteau que pour devenir soi.


A travers des ateliers de développement personnel, de management, ainsi que par l'accompagnement en cabinet avec vous, j'avance aussi sur mon chemin. Alors merci à vous pour votre confiance.


Pour me contacter 06 51 57 81 18. Vous pouvez aussi prendre directement RDV en ligne ici, et visiter le site internet www.charlescrouzat.com.


#Philosophie #Spiritualité #Psychologie #Psychanalyse #Développementpersonnel